[2018] MER

Vue d'ensemble 

 

 

► État chimique du milieu marin :
Le bilan présente une majorité de zones sans perturbation. Cependant, la présence de métaux dissous tels que le nickel, le chrome ou le fer est observée, comme chaque année, en particulier au plus près des côtes. La plupart des zones voient leurs concentrations en chrome et en chrome VI augmenter de 2014 à 2018, ce qui souligne une influence de l’érosion des sols sur l’ensemble de la zone d’étude : la baie Nord en particulier se montre fortement perturbée par l’érosion, de même que le port de Prony, où du soufre est à nouveau signalé dans les sédiments.

 

 

 État écologique du milieu marin :

Un bilan globalement positif, bien que quelques éléments méritent d’être soulignés : des matières organiques toujours présentes en baie Nord, baie Kwë et de Port Boisé ; une empreinte de l’érosion des sols croissante en baie de Prony, baie Nord, baie Kwë et à l’île Ouen. La baie Nord est fortement perturbée par les apports du bassin-versant du creek du même nom, lui-même sous forte influence de l’usine du Sud.

Les zones les plus au large, sous influence océanique, sont concernées par des concentrations élevées en nutriments et matières organiques, principalement liées à des fluctuations naturelles. La majorité des récifs coralliens surveillés se sont complètement rétablis après le blanchissement de 2016, à l’exception de ceux ayant subi des pullulations d’acanthasters en baie de Prony et à proximité de l’île Ouen. Enfin, des études statistiques sur les populations de poissons ont permis de montrer qu’elles sont stables et ne présentent pas de perturbation sur la période 2007-2018.

 

 

Quels étaient les résultats en [2017] | [2016] | [2015] | [2014]

 

Zones étudiées

Voir la version standard