Thio : le 1er bilan environnemental de l'OEIL vient de paraître

 

Thio : le 1er bilan environnemental de l'OEIL vient de paraître

 

Schémas et décryptages pour mieux comprendre : c’est le 1er bilan environnemental produit par l’OEIL sur les zones sous influence minière à Thio. Cette brochure, destinée en premier lieu à la population de Thio, est la traduction du bilan technique destiné à guider décideurs institutionnels et opérateurs miniers de la zone dans des prises de décision éclairées. 

 

Un portrait environnemental de la zone d'étude pour souligner les enjeux

 

Cette première édition consacrée à Thio s'ouvre sur un portrait environnemental de la zone d'étude qui décrit la richesse de ses milieux naturels, les pressions qu'ils subissent et les réponses apportées. Pour comprendre les résultats qui suivent, il faut bien comprendre le contexte. 

 

Des premiers résultats qui soulignent l'histoire de la région

 

Sur terre

  • Aucune perturbation de l'air n'est à noter au seul point de contrôle de la zone, qui est un point témoin, hors d'influence de la mine de Nakéty.
  • Les populations d'oiseaux étaient modérément perturbées en 2017, à proximité des trois sites SLN, l'activité minière générant bruits et poussières. 
  • La flore fait l'objet de programmes de revégétalisation: 5,75 ha revégétalisés à Thio entre 2003 et 2017 par la SMT, et 17 ha par la SLN en 2017 et 2018.
  • En 2018, la SLN a également planté 1334 plants d'Araucaria rulei et 24 plants d'Agathis ovata dans le cadre de son programme de sauvegarde de ces espèces menacées. 
  • 46 incendies se sont étendus sur environ 377 ha au cours de l'année 2018 à Thio. ​
     

Dans les eaux douces

  • Les cours d'eau subissent l'érosion des sols, en témoignent les teneurs élevées en certains métaux comme le chrome et le chrome VI mesurées dans l'eau. 
  • Les états écologiques de la Thio et de la Ouenghi montrent des perturbations dues au colmatage par les sédiments et à la présence de matières organiques.
  • Le suivi environnemental est très récent et de faible fréquence : il n'est donc pas encore possible d'évaluer l'état chimique des rivières, ni leur évolution. 
  • Des mesures de gestion existent, notamment des opérations de désengravement et d'aménagement des cours d'eau par la SLN et le Fonds Nickel.

En mer

  • La composition chimique de l'eau est perturbée au plus près des côtes en raison de l'érosion accentuée par les diverses dégradations du couvert végétal. 
  • Les sédiments marins sont chargés en nickel, cobalt et manganèse, signe de l'érosion des sols des bassins-versants, mais aussi des opérations menées au niveau du wharf de la SLN. 
  • Le récif barrière, sous influence océanique, est le seul à obtenir un score "non perturbé". Les récifs lagonaires et côtiers sont impactés par divers facteurs : les sédiments apportés par les cours d'eau, la pullulation d'acanthasters de 2011-2012, l'épisode de blanchissement de 2016 et le passage du cyclone Cook en 2017. 

Un bilan multidiffusé auprès de la population de Thio

 

Edité à 2 000 exemplaires, la brochure grand public est distribuée dans toutes les boîtes aux lettres et BP de la commune, et sera présentée à l'occasion de deux événements de fin d'année :

  • Le 9 décembre lors de la clôture de la saison culturelle du Musée de Thio
  • Le 19 décembre lors de la Fête de la Mer à Borendy

 

L’édition numérique est, quant à elle, diffusée de plusieurs manières :

 

 

 

Des réseaux d'observation à renforcer

Ce bilan fait la synthèse des résultats des suivis environnementaux existants sur les bassins-versants des rivières Thio, Dothio, la partie amont de la Ouenghi, et le lagon qui longe la partie Nord de la commune. Les données utilisées sont issues des suivis environnementaux règlementaires opérés en 2018 par la SLN, la Société des Mines de la Tontouta (SMT), la DAVAR, la DASS, ainsi que des suivis volontaires de la mairie de Thio et de l'association Pala Dalik dans le cadre du Réseau d'Observation des Récifs Coralliens de Nouvelle-Calédonie (RORC). 

 
Pour poser un diagnostic sur l'état général de la zone, il sera nécessaire de réviser les réseaux d'observation pour renforcer les suivis existants, notamment en augmentant leur régularité, la fréquence des mesures et en complétant par un suivi des zones hors d'influence. 
 
En définitive, ce premier bilan appelle à améliorer les plans de suivi environnementaux opérés à Thio. 

 

Pour aller plus loin :

► Consulter la brochure du bilan 2018
► Consulter le bilan technique : Synthèse annuelle des résultats des suivis environnementaux de Thio pour l’année 2018
► Consulter les données sur les géoportails

 

Voir la version standard